Aromathérapie... Zoom sur l'huile essentielle de Marjolaine à Coquilles

 

L'huile essentielle de Marjolaine à Coquilles : « une sûre quiétude pour aller de l'avant »

Plante aromatique du bassin méditerranéen aux vertus universelles, la réputation de la marjolaine à coquilles remonte à l'Egypte antique. Considérée comme une plante sacrée, elle fut dédiée à Osiris, Dieu de la terre qui apprend aux hommes l'agriculture et la civilisation. D'hier à aujourd'hui, elle se fond aussi bien dans des recettes culinaires, dans des préparations cosmétiques ainsi que dans des remèdes de santé pour éloigner de nombreux maux.

En huile essentielle, son inhalation est appréciée par la plupart des gens. S'en dégage un parfum très équilibré, avec des notes fraîches, légères et aériennes à des notes herbacées plus soutenues.
La marjolaine à coquilles séduit par son caractère dynamique et enjoué qui balaye les lourdeurs du corps et de la tête tout en éveillant et stimulant nos organes sensoriels. Panacée universelle, en aromathérapie ses propriétés antiseptiques et anti-infectieuses, notamment au niveau de la sphère ORL, sont très intéressantes. Son terrain de prédilection se situe au niveau du système nerveux pour soulager les crampes et douleurs musculaires. Elle apaisera par ailleurs l'agitation corporelle et mentale, l'irritabilité, l'agressivité, les angoisses, les états dépressifs légers. Il s'agit d'une huile essentielle de terrain, notion si chère en naturopathie avec une double action fortifiante des organes vitaux, calmante et équilibrante au niveau du système nerveux. Il s'en dégage une grande harmonie, reliant les énergies complémentaires du Yin et de Yang dans un mouvement de lemniscate où les forces vitales se soutiennent et s'équilibrent mutuellement ce qui explique son grand intérêt pour le rééquilibrage du système ortho- et parasympathique.

Application pour la sortie de l'hiver : en massage tonifiant, immunostimulant sur le thorax, les bras et le dos. Diluer quelques gouttes dans une noisette d'huile végétale neutre (type amande douce). Au printemps vous pourrez l'associer selon votre tempérament avec une autre huile essentielle comme le Galbanum, le Romarin à cinéole, le Citron jaune, la Menthe verte... ces huiles essentielles toniques et dynamiques donneront envie de s'alléger, d'émerger de l'hiver, de bouger, de créer.

 

Xavier Gridelet, Naturopathe

Académie de Naturopathie Essentielle

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Recherche par tags
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon