IRIDOLOGIE, l'état de santé par l'iris

Les yeux sont les seuls organes du corps humain dont les tissus sont visibles directement grâce à la transparence de la cornée. Au milieu du XIXème siècle, un médecin chirurgien hongrois, le Dr Ignace Von Peczely devient le père fondateur de l'iridologie. Il établit scientifiquement des correspondances entre les yeux et les organes. Son ouvrage publié en 1880 « Les maladies chroniques, étude du diagnostic dans les yeux » aboutit une cartographie détaillée de ce tissu. Après de longues expérimentations, il signale que l'oeil n'est pas seulement le miroir de l'âme mais aussi celui du corps.

 

En clair, les modifications de la forme, de la structure et de la couleur de l'iris informent sur l'état général, la vitalité, les points forts et faibles de l'organisme et les maladies éventuelles : l'état du système immunitaire, l'état circulatoire et nerveux, les prédispositions génétiques, l'état de stress, de fatigue, etc.

 

Un peu d'histoire...

Parfois appelée irigraphie, irisologie ou iriscopie, l'iridologie mesure et évalue l'état de notre santé organique et métabolique. C'est une pratique très ancienne. A l'époque déjà, Paracelse (1493-1541) affirme que « Le corps imprime son anatomie dans les images qui se forment dans l'oeil » ! 

Aujourd'hui, les écoles modernes d'iridologie ont fait évoluer cet outil admirable (Jensen aux Etats Unis, Jausas en France, Andrews en Angleterre, Liljequist en Suède...). A partir de ces travaux et une fois l'examen réalisé, le naturopathe iridologue découvre les causes sous-jacentes de certains symptômes et propose de les traiter naturellement. 

 

Bilan iridologique 

Le praticien utilise une cartographie spéciale de l'oeil sur laquelle chaque zone correspond à un organe ou un système précis. Bien que chaque iris soit différent, on distingue trois types de patients :

 

Les yeux gris-vert sont de type dyscrasique, déterminent souvent une peau claire et un teint brouillé. Ce type de personne a tendance à souffrir de troubles du métabolisme, de sécrétions nasales, de sudation excessive et d'une mauvaise digestion.

Les yeux bleu sont de type constitutionnel lymphatique, déterminent une peau claire et sensible. Ce type a une tendance aux inflammations articulaires et musculaires.

Les yeux brun de type hématogène, déterminent une peau mate et les cheveux foncés. Ce type est plus vulnérable au niveau du foie et de la bile, aux affections cutanées et circulatoires.

 

Pour aller plus loin, au-delà de la simple couleur de la trame irienne, les troubles de la santé peuvent entraîner des dépôts ou des modifications de tension de l'oeil. Un praticien confirmé le décèle à travers l'observation attentive de la cornée : les épaississements, la présence de pigments noirs, une coloration jaune pâle, brune ou orange claire sont souvent le signe du mauvais fonctionnement d'un organe.

 

L'examen de l'iris est en mesure de repérer ces particularités et se révèle indolore.

Une heure d'examen permet d'établir un bilan complet pour bénéficier de conseils pertinents.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

Recherche par tags
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon