Naturopathie - A la découverte du féminin


La naturopathie accompagne la vie des êtres humains depuis des milliers d'années.

Les premiers peuples pratiquaient des rituels, ou encore intégraient des plantes médicinales dans leur alimentation et les utilisaient en infusions, en macération, en essences ou en parfums.

Traditionnellement ce sont principalement les femmes qui ont su cultiver et transmettre, depuis la nuit des temps, un savoir et un savoir-faire de la pharmacopée au sein de leurs tribus, peuplades, ou de leurs villages. Elles étaient celles vers qui se tourner pour avoir conseil et soutien.

Nous avons encore aujourd'hui accès à cet enseignement féminin dans les archétypes de la mythologie (Gaïa, Rhéa, Déméter, Hécate, Athéna), et dans les contes pour enfants, mais aussi dans les expressions populaires ou statuts bien connus comme « lesremèdes de grand-mère » pour évoquer les solutions qui soulagent petits et grands. Qui n'a pas connu les cataplasmes d'argile ou de moutarde, les bouillottes sur le ventre, les bains aromatiques, les inhalations de thym ou d'eucalyptus pour dégager les voies respiratoires, les tisanes pour dormir ou soulager un trouble digestif ? Et peut-être que les plus anciens d'entre vous ont même eu la chance de déguster l'huile de foie de morue, ou de se voir poser des ventouses ou même des sangsues dans le dos ! Nous pouvons penser aux « sages-femmes » qui sont encore, de nos jours, celles qui assistent et accompagnent les accouchements ; nous pouvons évoquer aujourd’hui encore les formules mystérieuses des « secrets des guérisseuses », transmises oralement de mère en fille, pour « couper ou barrer le feu », ou pour « faire tomber les verrues ».

Et d'après une archéologue (Marija Gimbutas), on a retrouvé d'antiques calendriers sur pierre, qui témoignent de l'observation attentive des cycles lunaires et de leur mise en relation avec les cycles féminins (temps menstruels, temps de la grossesse).

Si les femmes des anciennes traditions veillaient aux calendriers de leurs cycles, observaient le ciel, contrôlaient leur fertilité, savaient décrypter le langage des plantes et soigner, on peut imaginer combien leur relation au réel devait être profonde et leur sens de l'observation finement développé.

Avec une connaissance sensorielle et rythmique de son corps, et par la pratique de méthodes naturelles, chaque femme peut retrouver les bases essentielles pour avancer plus sereinement vers son énergie féminine profonde. C'est un chemin à découvrir, à parcourir, c’est l'occasion de retrouvailles avec soi-même, et aussi avec tout cet inconscient collectif féminin. Faire ce chemin c'est bien sûr pour soi, mais aussi pour toutes les femmes, et au delà, pour l’humanité.

La naturopathie propose de rendre accessible cet héritage cultivé et éprouvé par tant de femmes de part le monde depuis des générations.

D'une part, par cet éventail de techniques, d'outils, de cures, et de protocoles autour d'une hygiène de vie globale et adaptée à chacune.

Et nous retrouvons là, parmi les techniques, quelques bases incontournables :

  • l'alimentation saine et de saison(légumes verts foncés, sésame, légumes amers, acides gras essentiels, algues, fibres, brassicacées, végétaux phyto-oestrogènes, maca),

  • les exercices corporelspour l'équilibre des différents systèmes du corps (glandulaire, nerveux, musculaire, articulaire, cardiaque, respiratoire),

  • l'utilisation de l'eau(boisson, bains, cataplasmes, bouillottes, yokool),

  • l'équilibre des nerfs et du mental(sommeil, relaxation, méditation, psychologie, ennéagramme, analyse transactionnelle, psycho-généalogie),

  • les plantes sous différentes formes pour accompagner les différents étapes des cycles menstruels (infusions, bourgeons, essences, élixirs, spagyrie ; citons le framboisier, l'ortie, l'airelle, la rose, le cassis, le chardon marie, le trèfle rouge, le gingembre, le dong quai, le shatavari, l'hélichryse italienne, la vigne rouge, l'achillée, le pissenlit, la scutellaire, la mélisse, le reishi, le vitex, la sauge, le giseng sibérien)

  • les drainages et les massages pour soutenir les émonctoires (lymphatique, auto-massages de bien-être par des huiles végétales, kinésithérapie),

  • les techniques énergétiquespour se libérer d'émotions négatives, de situations conflictuelles, de douleurs, voire dans certains cas de traumatismes (EFT, hygiènes énergétique, Reiki Tao To Qi)

  • et nous pouvons encore citer l'i