Des oméga 3 pour se protéger de la Covid-19

Par le Dr Naima BAUPLE, médecin homéopathe spécialiste en nutrithérapie et micronutrition



Récemment, une équipe de chercheurs a réalisé la mesure des taux sanguins en oméga 3 chez une centaine de patients hospitalisés à cause de la Covid-19, puis a réparti ces malades en quatre groupes de 25 chacun selon leur niveau d’oméga 3 plus ou moins élevés.

Ainsi, n’a-t-on observé qu’un seul décès dans le groupe des 25 patients présentant les taux les plus forts alors que 13 décès étaient enregistrés chez les 75 autres malades, soit plus de 4 fois plus.


Avoir des taux sanguins en oméga 3 élevés est donc des plus intéressants, mais comment faire pour y parvenir ?


Avant tout, il est indispensable de privilégier les huiles riches en oméga 3 natifs (ALA) – colza, lin, caméline, périlla –, à raison d’une cuillérée à soupe par jour et par personne, toujours à cru.

Ensuite, il convient de consommer au moins deux fois par semaine 125 à 150 g de poisson des mers froides et de petit calibre riches en oméga 3 à longue chaîne, EPA anti-inflammatoire et DHA indispensable au cerveau : anchois, maquereau, sardines, sprats, saumon de petite taille.

Enfin, et ce n’est pas le moindre des efforts, il est nécessaire de réduire la consommation des huiles riches en oméga 6 n ceux-ci antagonisent l’action des oméga 3 : tournesol, maïs, pépins de raisin, carthame, sésame…


Tout cela sans oublier qu’il est indispensable que les apports en vitamines et minéraux soient régulièrement satisfaits, et plus particulièrement face à la Covid-19, les besoins en vitamines C et D3, en magnésium, sélénium et zinc.


Bon appétit et bonne santé !

Référence


A Asher, N L Tintle, M Myers, et al : “Blood omega-3 fatty acids and death from COVID-19- A pilot study”, “Prostaglandins, Leukotrienes & Essential Fatty Acids”, March 01, 20201 ; 166:102250.