Huile de massage au millepertuis



Un peu d’histoire

Le millepertuis (Hypericum perforatum, également appelé herbe de la Saint Jean) est une plante courante des talus et des prés. Son nom vient du fait que, vues à contre-jour, ses feuilles semblent percées d’un grand nombre de petits orifices.

En phytothérapie, on utilise ses sommités fleuries de couleur jaune qui sont récoltées au début de l’été.

Préparer son huile de massage au millepertuis

Pour cette huile de massage nous n'utilisons pas l’espèce cultivée dont les fleurs sont plus belles, mais ne sont pas ponctuées de rouge. Pour reconnaître l’espèce, on cueille les fleurs et on les froisse entre les doigts qui deviennent rouges, lilas, voire noirs.

Il est conseillé d’utiliser comme base de l’huile d’olive biologique de première pression à froid.

Il est préférable de cueillir les fleurs de millepertuis soi-même, en été, autour de la Saint Jean. Prévoir des bocaux en verre avec une ouverture suffisante.


Remplir avec les fleurs, verser l’huile par-dessus, boucher le tout et

laisser reposer 4 à 6 semaines au soleil.

Secouer tous les jours avec précaution les bocaux. Lorsque l’huile est rougeâtre, filtrer au travers d'un linge propre. Presser bien les fleurs pour en extraire le maximum de jus : votre huile de massage est prête !


Vous pouvez l'appliquer sur toute les articulations du corps, elle aura un effet régénérant et nourrissant.

Elle a une action toute particulière sur la revitalisation et la régénération des disques intervertébraux. En effet, entre chaque vertèbre il y a un disque intervertébral, qui à la manière d'un amortisseur participe à notre mobilité et absorbe les chocs, les pressions et le stress exercés sur notre colonne vertébrale. Ces disques ne sont pas vascularisés ni innervés, il se régénèrent par absorption. De ce fait, appliquer de l'huile au millepertuis le long de la colonne vertébrale en la faisant pénétrer vient directement nourrir ces disques.


Nous vous souhaitons une belle cueillette, c'est le moment !

Posts récents