Quel sens a ma vie ?


Chacun, à un moment particulier ou difficile de son existence, peut être amené à se demander si la vie vaut la peine d’être vécue. Nombreux sont ceux, surtout à l'heure actuelle, qui prennent conscience d'une forme de perte de sens dans leur vie. L’être humain est pourtant capable de donner à son existence de nombreux sens, du plus superficiel au plus profond, du plus matérialiste au plus spirituel, sans qu’il n’y ait pour autant de notion d’échelle de valeurs. Voici un panorama des différents types de sens qu'on peut envisager pour sa vie. Cette classification n'a nullement vocation à catégoriser et juger, mais à nous aider à mener une réflexion personnelle sur la question : quel sens je donne à ma vie ?


Le premier sens : Pas de sens, pas de but.

Beaucoup d’hommes et de femmes d'aujourd'hui ne donnent pas, ou plus, un sens réel à leur vie. En fait, ils ne se posent même pas cette question. Souvent, ils deviennent dépressifs après certains chocs émotionnels ou difficultés qui leur enlèvent tout goût de vivre. Le société de (sur)consommation dans laquelle nous vivons, créant sans cesse de nouveaux besoins artificiels dont la satisfaction est de courte durée, aggravent encore les choses, en les éloignant de plus en plus d'un contact avec leurs besoins réels et essentiels.


Les trois prochaines catégories concernent les personnes dont le sens de la vie tourne exclusivement autour de la satisfaction de leur personnalité, de leur ego.


Le deuxième sens : Bien-être et plaisir

Dans cette catégorie, nous trouvons celles et ceux qui donnent surtout un sens matériel à leur vie recherchant avant tout le confort et les plaisirs matériels : argent, maison, vacances, santé, sport, loisirs, confort. Ils veulent profiter avidement de tout. Leur devise est “moi, moi, moi et encore moi et moi d'abord”.

Le troisième sens : Lutte et conflit

Pour ces personnes, leur vie n’a de sens que dans la compétition. Leurs buts : gagner, être les premiers, les meilleurs, les plus grands, quitte à écraser tout ceux qui entravent leur route … Ce type de personnes veut le pouvoir à tout prix. Elles sont de la trempe des grands dictateurs ou des petits tyrans familiaux ne connaissant que leur propre volonté de puissance.

Le quatrième sens : Renommée et vanité

Dans cette catégorie, on retrouve celles et ceux qui ne donnent sens à leur vie que s’ils sont enviés, admirés, craints, ou détestés. Saint ou ennemi public n°1, peu importe : la renommée à n’importe quel prix ! On trouve dans cette catégorie beaucoup de politiciens et de célébrités mais vous en reconnaîtrez aussi parmi vos voisins, collègues et parents car c’est un type très répandu dans nos sociétés contemporaines.


Si certains ne se satisfont uniquement que de plaisirs égotiques, d'autres au contraire, tout en appréciant aussi les plaisirs de la vie montrent également un intérêt pour les autres, et même pour la planète !


Le cinquième sens : Famille et couple

C’est leur couple ou leur famille que certains choisissent en priorité pour donner un sens à leur vie. Le but de la vie de ces hommes et femmes est d’être de bons pères ou bonnes mères de famille. Leur "mission" est la procréation et la conservation de leur progéniture (et donc de l’espèce). C’est un sens naturel lié à la perpétuation de l'espèce humaine, donc un service rendu à l’humanité.

Le sixième sens : Humanitaire (espèce humaine)

Certains ont compris que le monde ne s’arrête pas à eux, ni à leur famille, mais s’étend également à tout être humain. Ils s’engagent alors dans une cause humanitaire, et ce, pour de nombreuses raisons. Ces personnes paient de leur personne en partant sur le terrain, là où ils peuvent aider de façon concrète et volontaire.

Le septième sens : Écologie (Terre)

Pour ceux qui s’engagent au service de la Terre, le monde englobe les mondes animal, végétal et minéral. Leur motivation est de préserver la vie afin que l’évolution se poursuive avec le moins de souffrance possible pour tous les êtres. Ces personnes sont consciemment ou inconsciemment poussées par des forces qui les obligent à s’engager pour l’environnement.


Vous avez remarqué que plus on avance dans cette liste de sens qu'il est possible de donner à la vie, plus on entre dans une appréhension élargie de l'existence. Les 3 catégories de sens qui suivent parlent du dépassement de soi par la recherche de la vérité, la beauté et la bonté, à travers des valeurs "immatérielles".


Le huitième sens : Science (vérité)

Moins attachées à ce qui est d’ordre matériel, les personnes appartenant à cette catégorie sont à la recherche d’un savoir, d’une connaissance. Elles dédient leur vie à apprendre, comprendre, découvrir. Ce sont par exemple, les chercheurs scientifiques et tous ceux qui considèrent la connaissance comme la nourriture essentielle de leur esprit.

Le neuvième sens : Art (beauté)

La catégorie des artistes : pour eux, la vie n’a de sens qu’à travers la recherche du beau dans les êtres et les choses. Ces personnes vivent à travers le beau, même si leur idée de la beauté ne peut être que subjective. Mais tous les sens que les êtres humains donnent à leur vie sont subjectifs !

Le dixième sens : Religion (bonté)

Ceux qui ne peuvent donner de sens à leur vie que par la religion. Leur but est le salut.


Le onzième sens : Spiritualité

Appartiennent à cette catégorie ceux qui s'engagent sur un chemin de réalisation personnelle, parce qu’ils ont reconnu la limitation de toutes les autres catégories. Ils ne rejettent cependant rien de ce qua vie offre. Ils peuvent être de bons pères ou de bonnes mères de famille. Ce ne sont pas des ascètes, ils peuvent donc avoir des possessions matérielles et vivre dans un certain confort. Mais ils ne donnent pas comme but essentiel à leur vie la famille ou le confort. Ils sont à la recherche d'une dimension supérieure d'eux-même : ils veulent se comprendre, se connaître, et se réaliser au-delà de ce que des satisfactions apportées par la vie ordinaire.


Il y a des étapes dans la vie qui sont plus propices à un sens ou à un autre. Notre éducation, ou certaines expériences, événements nous orientent dans une direction ou une autre. Mais à chaque période de sa vie, à chaque moment de sa vie, il est possible de se reposer la question du sens qu'on veut donner à son existence ! Là est notre liberté... et il n'est jamais trop tard pour le faire !


Extrait d'un article de la revue "Science de la Conscience" n°68

Posts récents